Au service des familles du Québec depuis plus de 60 ans !
Mr. Jean-Louis Bertrand

Mr. Jean-Louis Bertrand

1942-2021

 

À sa résidence de Potton, le 25 janvier 2021, est décédé Jean-Louis Bertrand, à l’âge de 79 ans, entouré de son épouse Thérèse Descary et de ses fils qu’il chérissait.  Avocat et sociologue retraité, Jean-Louis a su convertir son amour de la nature en un domaine d’exception à Potton et créer ainsi un leg incommensurable à sa famille.

 

Outre son épouse, il laisse dans le deuil ses trois fils, Jean-François (Jeanne-Marie), Nicolas (Marie-Chantal), Jean-Sébastien (Marie-Michèle), ses petits-enfants, Gabriel, Marianne et Cédric; ses sœurs, Jeannine (Philippe Duval), Jeanne (feu André Paquette), Lise (Jacques Dussureau).  Il laisse aussi ses beaux-frères et belles-soeurs Jean-Charles Descary, csc, Me Émile Descary (Marie Noiseux), Denise Descary (feu Jean Cardinal), Suzanne Besner (feu Pierre Descary), ses cousins et cousines, ses neveux et nièces ainsi que de nombreux amis.

 

La vie professionnelle de Jean-Louis, 

Avocat et sociologue, Jean-Louis Bertrand, après 7 ans de pratique au Cabinet Lapointe, Lévesque, Bertrand, s’engage dans le domaine du droit social d’abord à la Commission des services juridiques comme avocat, recherchiste et plaideur. En 1977, au Ministère des affaires sociales, il agit à titre de chef de cabinet du ministre Denis Lazure et enfin à la Commission des accidents de travail du Québec d’où il coordonne les programmes de santé et de sécurité du travail.

À titre de conseiller senior auprès du ministre d’État au développement social, Pierre Marois, il assure l’élaboration, la rédaction et l’adoption du projet de Loi sur la santé et sécurité du travail par l’Assemblée nationale. Nommé vice-président à la prévention de la Commission de la santé sécurité du travail (CSST) en 1980, il est conjointement responsable avec le président Robert Sauvé de la mise en place de la Loi et plus particulièrement du fonctionnement de la nouvelle mission de prévention de la CSST, entre autre, la mise sur pied des Associations paritaires sectorielles. En 1987, il passe à l’Institut de recherche en santé sécurité du travail et fonde Le fond de recherche Robert Sauvé. Il dirige ensuite l’Association de la santé sécurité du secteur affaires sociales (ASSTSAS),

 

La vie de Jean-Louis à Potton, 

En 1997, Jean-Louis Bertrand et Thérèse Descary, bâtissent leur maison sur leur terre à Potton. Le 24 juin, 1999, ils prennent leur retraite et s’installent à demeure à Potton. Rapidement, les deux inséparables s’impliquent dans les affaires de la communauté.

Jean-Louis devient membre de l’Association du patrimoine de Potton (APP) dont il deviendra rapidement le secrétaire et l’écrivain quasi officiel des multiples brochures publiées par L’APP. Il fondera en collaboration avec la présidente, Sandra Jewett, la revue Histoire Potton. Au sein du Groupe bénévole de Potton (GBMP) Hans Walser dit de lui qu’il a été un précieux conseiller depuis sa fondation jusqu’à son abolition. La grange ronde, joyau de village de Mansonville est sauvée. Jean-Louis peut partir en paix pour son dernier voyage.

Jean-Louis a aussi laissé sa marque à la Coopérative La Locomotive, de sa création jusqu’à sa dissolution ainsi qu’au Comité culturel et patrimonial de Potton ou il a assumé la fonction de secrétaire pendant quelques années.

En 2017, Jean-Louis Bertrand reçoit le prix Partimoine Potton pour sa contribution exceptionnelle à la gestion de l’Association du patrimoine de Potton (APP), particulièrement son histoire.

 

Étant donné les circonstances actuelles, un hommage lui sera rendu lorsque la situation le permettra.

 

 

RÉSIDENCE FUNÉRAIRE J.J. CARDINAL FUNERAL HOME

2125, rue Notre-Dame, Lachine (Québec)  H8S 2G5

Tél. : 514-639-1511 | Téléc. : 514-639-1516 | Courriel : info@jjcardinal.ca

Indications routières | Driving Directions

Prévisions météorologiques | The Weather Network

Send a sympathies message

Your email address will not be published. Required fields are marked *